Un message de Katie

« Je suis parmi les nombreux adolescents et jeunes adultes atteints de cancer qui ont reçu de l’aide de donateurs, comme vous, qu’ils ne connaissent pas. Grâce à vos dons, les jeunes patients savent que des gens se soucient d’eux, qu’ils leur souhaitent de se rétablir et qu’ils pensent à eux.

Merci de vous soucier, et merci de m’avoir appuyée, et de continuer à appuyer les autres comme moi dans le futur. »

L’histoire de Katie

Quelque chose n’allait pas, mais quoi ….?

Il y a de cela six ans, à l’âge de 26 ans, Katie s’est mise à ressentir des symptômes de fatigue, d’irritation de la gorge et d’enflure au cou. Les médecins ont d’abord pensé qu’il y avait un lien entre ses symptômes et son emploi dans un service de toilettage. Ils croyaient, à ce moment-là, qu’elle avait probablement été griffée par l’un des nombreux animaux dont elle s’occupait, et peut-être attrapé une sorte d’infection bactérienne. Souhaitant aller de l’avant, elle a essayé d’ignorer les symptômes qui se faisaient persistants.

Près de deux ans plus tard, après de nombreuses visites chez les médecins, des batteries de tests et un nombre incalculable de médicaments, elle ne se sentait toujours pas mieux. Elle a finalement consulté un médecin qui l’a examinée et immédiatement passé en revue ses radiographies des poumons – et a diagnostiqué un lymphome de Hodgkin de stade 2. Les principales raisons qui expliquent un diagnostic aussi tardif sont que les jeunes sont habituellement en santé et qu’on ne soupçonne pas de cancer de prime abord. Katie se dit très chanceuse d’avoir reçu ce diagnostic et d’avoir enfin pu recevoir un traitement.

Le traitement commence, avec un soutien pour cette épreuve

Le moral de Katie était encore au beau fixe à son entrée dans la salle pour recevoir son premier traitement de chimiothérapie, avec son mari depuis peu, aimant et attentionné à ses côtés. Une infirmière qui venait d’expliquer ce qui était pour se passer s’est approchée d’elle pour lui remettre un grand sac à dos noir arborant un lion … un sac Vo-Pak. Elle s’est tournée vers son mari et pour la première fois sur ce dur parcours vers la santé, ils ont laissé les larmes couler.

La bonté et la compassion que ce sac Vo-Pak représentait ont profondément touché le jeune couple. Katie n’en revenait pas qu’une personne avait posé ce geste, et de recevoir ce sac à ce moment précis était encore plus touchant. Katie a expliqué que le sentiment d’être comprise dans ce qu’elle vivait a été renforcé encore plus en voyant la pertinence du contenu du sac.  Elle transportait son Vo-Pak avec elle pour chaque traitement. « J’utilise encore aujourd’hui plusieurs articles, ils me rappellent que des gens se sont souciés de moi », dit-elle.

Regarder vers l’avant

Grâce à l’amour et au soutien de son mari, de ses parents, de ses frères et sœurs et d’amis proches, et peut-être aussi le plus important, un nouveau regard débordant de reconnaissance sur la vie, Katie est en rémission depuis trois ans et demi. Elle s’est rétablie financièrement et continue à faire prospérer son entreprise. Elle est reconnaissante des soins et de la compassion du personnel infirmier dévoué. Elle est reconnaissante du soutien de son mari et de l’amour de sa famille, et des soins et de la patience de ses amis, clients et organisations de bienfaisance comme VOBOC. Elle accueille toutes les occasions de partager ses expériences avec d’autres jeunes adultes qui ont reçu un diagnostic de cancer. Elle est reconnaissante aussi d’avoir finalement reçu le diagnostic.

 

Katie